Mycose vaginale : quels sont les symptomes ? Quel traitement ?

Il existe plusieurs pathologies qui peuvent toucher une femme au cours de sa vie. Parmi celles-ci, il y a les mycoses vaginales. Il s’agit d’une infection qui touche au moins une femme sur quatre. Et cette infection s’identifie à travers l’apparition de certains symptômes. Un traitement doit donc être observé afin de traiter cette infection vaginale.

L’essentiel à savoir sur la mycose vaginale

La mycose vaginale est une infection qui touche les parties génitales de la femme. Cette infection affecte la vulve, les organes génitaux externes et le vagin. Elle est causée par un champignon qui s’apparente à la levure : c’est le candida albicans. Il s’agit d’un champignon qui est naturellement présent dans le corps humain. Chez certaines femmes, ce champignon attaque les parties génitales lors d’un rapport sexuel ou encore par un objet infecté. Chez d’autres, la mycose vaginale est causée par un déséquilibre naturel de la flore vaginale. Cette dernière assure l’acidité dans le vagin grâce aux bactéries lactiques. Ce qui empêche la multiplication incontrôlée des champignons. Ainsi, dès que la flore vaginale est déséquilibrée, les champignons se prolifèrent et conduisent à une infection vaginale. Par ailleurs, il faut noter que certaines circonstances constituent également des causes de l’apparition des infections vaginales. Il s’agit notamment de l’usage des pilules contraceptives, la grossesse. La mycose vaginale se caractérise par l’apparition de certains symptomes.

Les symptômes de la mycose vaginale

Les infections vaginales causées par le candida albicans entraînent des démangeaisons au niveau de la vulve et du vagin. Celles-ci sont souvent accompagnées d’un écoulement de pertes blanches. Ici, les pertes blanches constituent un symptôme de la mycose vaginale lorsqu’elles dégagent une odeur désagréable. De même, vous pourrez également reconnaître une mycose vaginale à travers les douleurs vaginales au moment de l’urine ou lors des rapports sexuels. Les gonflements ou les dilations au niveau de la vulve constituent aussi des signes indiquant la présence d’une infection fongique. Le recours à un medecin permettra de diagnostiquer s’il s’agit effectivement d’une infection génitale. Il est donc préférable de se rendre à l’hôpital dès les premiers signes d’une infection fongique. Ceci permettra de trouver un traitement pour contenir la prolifération du candida albicans s’il y a lieu.

Les traitements de la mycose vaginale

Une fois que vous en savez assez sur la mycose vaginale, l’idéal serait de savoir quels sont les traitements efficaces contre cette infection fongique. Il existe plusieurs types de traitements pour lutter contre les mycoses vaginales. Celle-ci e soigne généralement par un traitement systémique ou local. Le traitement systémique se fait par la prise des médicaments. Une fois absorbés dans la circulation sanguine, les médicaments antifongiques atteignent les muqueuses et détruisent les champignons. Ils doivent être pris en fonction de la gravité de l’infection. Par ailleurs, le traitement local consiste à insérer des ovules ou des gélules antifongiques dans la partie intime de la femme. L’utilisation d’une crème sera nécessaire en cas de démangeaisons sévères sur la vulve. En outre, il existe des traitements naturels capables de guérir la flore vaginale de la femme. Et ceci sans effets secondaires sur sa sante. Il s’agit notamment du yaourt, de l’huile de coco.

Articles récents

Archives